J’ai décidé de partager avec vous mes affinités musicales alors de temps en temps, je publierai un article vous présentant mes morceaux préférés.

Voici un extrait d’un opéra de Handel qui me transporte littéralement à chaque fois que je l’écoute. Il s’agit de Serse Acte 1 Scène 1.

Détendez-vous et savourez ce moment de pure beauté…


 

Frondi tenere e belle
del mio platano amato,
per voi risplenda il fato.
Tuoni, lampi, e procelle
non v’oltraggino mai la cara pace,
né giunga a profanarvi
austro rapace.

Ombra mai fu
di vegetabile
cara ed amabile,
soave più.


Traduction:

Douces et charmantes branches
de mon cher platane,
le destin vous sourit!
Que le tonnerre, l’éclair et la tempête
ne troublent jamais votre précieuse paix,
et le rapace vent du sud
ne vienne pas non plus vous violenter!

Jamais l’ombre
d’aucun arbre ne fut
plus douce, plus précieuse,
plus agréable!



Cette version est très belle mais le rôle du roi de Perse est joué par une femme mezzo-soprano et  je suis beaucoup plus troublée par l’interprétation du contre-ténor Andreas Scholl.