Certains se sont inquiétés pour moi: "Mais que se passe-t-il?"

Non rien de grave. En fait, la cinquième étape a débuté avec une extrême lenteur. Plusieurs raisons à ceci:

  • J'ai acheté le calendrier des semis Rustica
Est-ce que quelqu'un a déjà réussi à suivre ce truc et surtout, est-ce que quelqu'un comprend comment ça marche?
A chaque fois que je dois entreprendre un semis, je dois:
- Repérer les bonnes dates de la lune selon le calendrier
- Etre disponible aux jours et heures indiqués
- Disposer d'une météo favorable.
Malheureusement, ces 3 conditions sont rarement réunis et quand ça arrive, vous êtes tellement surpris que vous vous rendez compte que vous n'avez pas acheté les graines!...
  • Mon voisin agriculteur sévit actuellement avec son gros tracteur sur le champ de blé à proximité immédiate de mon potager
Et oui, quand on passe beaucoup de temps à bichonner sa petite terre, à observer son petit écosystème et que l'on voit débarquer un gros tracteur avec des rampes de 2 mètres pour asperger de l'engrais, on est un peu... comment dire... découragé...
Mais pourquoi, me direz-vous, avoir mis le potager à proximité de ce champ? Et bien comme je le disais dans cet article, je n'avais pas vraiment le choix.
  • Un sorte d'appréhension paralysante m'a touché. Après avoir bichonné ma petite parcelle, me voilà tétanisée, les questions se bousculent:
Par où commencer?
Fait-il trop froid, fait-il trop chaud?
Qu'est-ce que je plante en 1er?
Comment j'associe les légumes?
Comment disposer les rangées?
Quel méthodes adopter?
Comment me protéger du voisin?
...
et j'en passe...

La solution adoptée:
Commencer coûte que coûte. Tant pis pour le voisin et son tracteur, tant pis pour le calendrier Rustica, du moment que le soleil est là et que j'ai les graines...
Et pour la méthode, j'ai suffisamment potasser, maintenant,  je tranche, je coupe, j'adopte celle dont je me rappelle...

Et c'est ainsi qu'un bel après-midi du mois d'avril, des graines ont enfin été semées. Ô joie!