L’air de nos maisons est pollué!

Comme vous devez le savoir, certaines études ont démontré que l’air intérieur de nos maisons est très pollué. Ceci pour plusieurs raisons:
- isolation renforcée et étanche et donc moins de circulation de l’air (pensez à aérer au moins 10 minutes par jour en ouvrant grand les fenêtres même s’il fait froid, ça tue les acariens, et les rhumes)
- utilisation de toutes une panoplie de produits chimiques pour le ménage, pour le bricolage…
- fumée de cigarettes
- chaleur élévée qui contribue à l’augmentation des émanations toxiques
- utilisation de dérivés de bois, de plastique…

Vous allez me dire: “oui d’accord mais c’est pas si grave, qu’est ce qu’on risque vraiment?” Et bien lisez plutôt…

3 polluants fréquents de nos intérieurs:
  • Le formaldéhyde: (cigarettes, panneaux de particules, contreplaqués, lamellés collés, mélaminés, formica, mousse isolante, traitement des textiles, du cuir,… ) 

En juin 2004, le formaldéhyde a été classé comme « cancérigène certain » par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), qui dépend de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Jusqu’alors, il n’était considéré que comme « cancérigène probable ». Il est à l’origine de cancers de la cavité buccale, des fosses nasales, des sinus, et son implication dans les leucémies est jugée quasi certaine. source: Wikipédia


  • Le benzène: ( fumée de cigarettes, pesticides, détergents, pétrole, plastiques, adhésifs, nylon, pneus,…)

L’inhalation d’un taux très élevé de benzène peut causer la mort, tandis que des taux élevés peuvent occasionner des somnolences, des vertiges, une accélération du rythme cardiaque, des maux de tête, des tremblements, la confusion ou la perte de connaissance. Une exposition de cinq à dix minutes à un taux de benzène dans l’air de 2 % environ suffit pour entraîner la mort. La dose létale par ingestion est de 50 mg/kg. L’ingestion de nourriture ou de boissons contenant des taux élevés de benzène peut occasionner des vomissements, une irritation de l’estomac, des vertiges, des somnolences, des convulsions, une accélération du rythme cardiaque, voire la mort.
L’effet principal d’une exposition chronique au benzène est un endommagement de la moelle osseuse, qui peut occasionner une décroissance du taux de globules rouges dans le sang et une anémie. Il peut également occasionner des saignements et un affaiblissement du système immunitaire. L’effet du benzène sur la fertilité de l’homme ou le bon développement du fœtus n’est pas connu. Enfin, le benzène est reconnu comme étant une substance cancérigène. Source: Wikipédia

  • Le monoxyde de carbone: (gaz d’échappements, chauffage par combustion, chauffe-eau, tabac,…

- À faible exposition : mal de tête frontal, nausées, fatigue.
- À exposition moyenne : mal de tête frontal persistant avec sensation de battements, nausées, vertiges ou étourdissements, somnolence, vomissements, pouls rapide, baisse des réflexes et du jugement.
- À exposition très importante : faiblesse, évanouissement, convulsions, coma, décès. Mal de tête et nausées sont les symptômes les plus fréquemment rencontrés. Ils sont inconstants et non spécifiques. Les femmes enceintes, les personnes âgées et les enfants de moins de deux mois sont plus fragiles face au monoxyde de carbone. Source: Wikipédia

Malheureusement, ce ne sont pas les seuls , si vous voulez connaître les autres polluants: rendez-vous à la page 4 du document de l’ Observatoire de la qualité de l’air intérieur.
Vous voyez où je veux en venir? Alors que faire?

Les solutions:

- Tout d’abord, évitez certains produits trop chimiques: produits d’entretien, peintures,…
- Evitez certains matériaux: plastiques, PVC,…
- Privilégiez les matériaux naturels
- Et puis… achetez des plantes vertes!! Celles-ci filtrent gentiment l’air de nos appartement et le rend plus sain, c’est prouvé!!
Prévoyez 1 ou 2 plantes par pièce.

Quelques plantes vertes aux vertues confirmées:

  • Le lierre absorbe le benzène, le formaldéhyde, la nicotine.
  • L’aloe vera absorbe le formaldéhyde.
  • Le philodendron absorbe le pentachlorophénol, le formaldéhyde.
  • L’azalée absorbe l’ammoniaque.
  • Le ficus absorbe le formol, le formaldéhyde.
  • Le spathiphyllum absorbe le trichloréthylène, l’acétate d’éthyle, l’ammoniac, l’acétone, le benzène et le formaldéhyde.
Une plante qui vous veut du bien
  • Le chlorophytum absorbe le monoxyde de carbone, le pentachlorophénol et le formaldéhyde. 

La plante Chlorophytum s’attaque au Monoxyde de carbone. En 24 heures elle est capable de supprimer 96% du monoxyde de carbone contenu dans l’air. Source: Wikipédia


  • Le cactus cierge absorbe les ondes électromagnétiques de notre ordinateur.
Cereus Peruvianusnus


Pour en savoir plus:

Un livre:
  • Le bonheur est dans le pot de Ines Peyret, 176 pages.

Au-delà du phénomène de mode, l’engouement pour les plantes s’explique par une (re)découverte scientifique de ce que les poètes, le Feng shui, les herboristes ou les légendes affirment depuis des millénaires : nos petites compagnes botaniques sont bonnes pour la santé et pour le moral.
Les précieux palmiers, ficus ou lierre dépolluent l’air de la maison et font écran entre nous et le monde extérieur en absorbant une partie de la poussière et du bruit. La lavande a un effet calmant, les roses et le jasmin font des miracles pour votre libido… et la liste et longue… Eh oui ! Les plantes contribuent à notre bien-être quotidien à la maison comme au travail et ont une utilité que nous ne soupçonnons guère. Mais une fois connue, elle déterminera votre choix : ai-je besoin d’une plante pour me détendre, une autre pour me tonifier, une plante pour purifier l’intérieur de ma maison ou de mon bureau ou bien une plante facile et résistante ?
Plantes anti-pollution, plantes anti-stress, plantes stimulantes, plantes médicinales, plantes magiques, plantes tendances, sont les plantes que vous trouverez dans ce livre au travers d’un index général où chacun d’entre vous pourra trouver non seulement des conseils pratiques mais aussi la plante de son choix, celle qui correspond le plus à vos besoins, à votre personnalité, à votre maison, à votre bureau, à votre famille… bref, celle qui vous convient le plus.
Ne cherchez plus, vous l’avez trouvé: “le bonheur est dans le pot”.

Ines Peyret est journaliste, Laurent Dapoigny est docteur en agronomie.

 
Des sites:
  • Les différentes plantes et leurs vertus:
Ces plantes qui nous veulent du bien
12 plantes pour dépolluer l’air de la maison
Des plantes pour limiter la pollution intérieure
Purifiez l’air que vous respirez, soignez vos plantes vertes
Misez sur les plantes!
Des usines depolluantes pour vaincre l’asthme
Des plantes antipollution pour la purification de votre intérieur
  • Les plantes au bureau:
Des plantes dans mes bureaux
Plants for people
  • La recherche sur les plantes:
Plant’airpur
Phyt’air

Voilà, maintenant vous avez toutes les cartes en main!!