Le reportage sur Monsanto m’avait déjà mis un sacré coup au moral, je me suis achevée avec la lecture du dernier tome de la série “Le Combat ordinaire” de Manu Larcenet. Je remercie au passage mes charmants collègues qui me l’ont offert.

Comment ne pas se reconnaître dans les pages de cette bd appelée “Planter des clous”?

Issue moi-même d’un milieu ouvrier et petite fille d’un syndicaliste très engagé, il y a dans cette bd, des phrases que j’ai entendues tout au long de ma vie. Cette série parle à ma génération.

Les personnages et leur sentiments sont décrits avec une justesse très touchante. Pas de grandes envolées lyriques. Cette bande dessinée évoque les désillusions d’une génération partagée entre des idéaux auxquels elle essaie de se raccrocher et une réalité sociale cruelle, un monde déshumanisé. Un quotidien ponctué par des petits moments insolites, des instants de vie suspendus qui nous font apprécier d’être en vie…

Je ne peux que vous conseiller la lecture de cette série, si vous ne pouvez pas l’acheter, emprunter-la à la bibliothèque…