Lorsque j’étais enfant, ma mère m’envoyait chercher du lait cru à la ferme voisine pour fabriquer des yaourts. Je n’étais pas une grande adepte de lait mais celui-là, je le buvais sur le chemin du retour au goulot. Il était parfumé, onctueux, au bon goût de la ferme, délicieux et ne parlons pas du caillé que mes parents faisaient avec ce lait…

Plus tard, j’ai cherché un moyen de me procurer du lait cru, sans succès. Pas de ferme à proximité de chez moi susceptible de vendre du lait, rien sur le marché…

J’ai interrogé mon fromager préféré qui travaille de manière très traditionnelle avec des petits producteurs. Il m’a confirmé que c’était devenu une denrée rare. Il m’a déconseillé les quelques producteurs locaux qu’il connaissait parce qu’ils nourrissent les bêtes avec de l’ensilage* qui exige un respect strict des règles d’hygiène pour écarter les risques de listeria et a la réputation d’altérer le goût du lait.

La vente directe de lait cru a donc quasiment disparue…

Mais qu’entends-je à la radio, dimanche matin, au réveil?


Un distributeur de lait cru

Un éleveur du Tarn a installé un distributeur de lait cru sur le parking d’un supermarché à Albi. Ce n’est pas le premier en France à tenter cette expérience inspirée de l’Italie.

Le principe est simple. Tous les jours, le producteur recharge le distributeur avec le lait de la traite matinale. L’appareil est réfrigéré. En cas de panne, par sécurité, il bloque la distribution. 

Ce système semble rencontrer un certain succès.


Tarn : un distributeur automatique de lait fait l’unanimité !


Points positifs

  • Du point de vue du producteur:
- les producteurs de lait sont en pleine crise actuellement. Les intermédiaires font pression sur les éleveurs pour qu’ils baissent le prix du lait au dessous de 30 centimes le litre. Avec ce système de vente en direct, le producteur fixe son prix sans financer au passage des intermédiaires, du coup, le système est très vite rentabilisé.
- le producteur est sûr que le produit qu’il vend n’est pas transformé, trafiqué notamment pour le conditionnement.
- le producteur a la satisfaction de répondre à une demande de la clientèle qui recherche des produits plus naturels.
  • Du point de vue du consommateur:
- il retrouve le goût du lait de ferme
- le lait vendu est plus naturel parce que ni pasteurisé, ni stérilisé

95% du lait acheté aujourd’hui en l’état dans les grandes surfaces (et les moins grandes aussi) en France est un lait de longue conservation, de plusieurs semaines à plusieurs mois. Il a été partiellement écrémé pour ramener sa teneur en matière grasse à 34 grammes par litre, “homogénéisé” pour empêcher les globules gras de se séparer de la phase liquide. Il a été chauffé à une très haute température (la “pasteurisation UHT”), certes pendant très peu de temps, mais sans doute pas sans conséquences. C’est un produit stable, un produit “mort”. On peut donc s’interroger sur sa valeur nutritionnelle, qui n’est peut-être plus celle qui l’a fait consommer par nos ancêtres depuis des millénaires.

Reamilk, Une campagne pour du vrai lait?

En prenant un peu de recul, du lait qui se conserve aussi longtemps, ça paraît complètement aberrant, non?
- en général, il n’y a pas de surcoût pour le consommateur car le producteur vend le litre aux alentours de 1 euro ce qui est à peu près le prix en grande surface.
- c’est meilleur pour la santé. La mauvaise réputation du lait est certainement due à l’utilisation massive de lait complètement dénaturé et de mauvaise qualité.

Les oeufs et le lait UHT, Chez nous…, 13 octobre 2007

Car ce qu’a réellement réalisé Pottenger dans ses expériences est ce qui suit. Il a utilisé 4 groupes de chats. Tous recevaient de la viande crue pour un tiers de leur ration. Les deux autres tiers étaient soit du lait cru, soit du lait chauffé par trois méthodes différentes. Le régime à base de viande fraîche et de lait cru a donné de nombreuses générations de chats en bonne santé. Tous les régimes au lait pasteurisé se sont traduits par des anomalies du squelette, une diminution des performances de la reproduction et une sensibilité plus grande aux maladies infectieuses et dégénératives.

Intérêt pour la santé du lait cru provenant de vache nourries à l’herbe
du Dr Ron Schmid

Ce sont les canadiens qui, actuellement, parlent beaucoup des vertus du lait cru. La vente y est interdite, or un fermier est actuellement en procès pour en avoir vendu en douce. Du coup c’est l’interdiction même qui est remise en question et des études scientifiques viennent appuyer les défenseurs de la légalisation avec des arguments sur les effets bénéfiques du lait cru sur la santé.

Des experts réunis à Toronto, samedi, ont fait valoir que le lait cru n’est pas seulement sécuritaire, mais il offre toute une myriade de bienfaits pour la santé qui se perdent au cours de la pasteurisation. […] Le docteur Ted Beals, un anatomopathologiste de l’université du Michigan, a affirmé que des études ont démontré que les enfants qui buvaient du lait cru étaient protégés contre l’asthme et étaient moins touchés par les symptômes du rhume. Selon lui, une variété de vitamines nutritives et d’enzymes est détruite lorsque le lait est chauffé lors de la pasteurisation afin d’éliminer les agents pathogènes mortels.

La Presse Canadienne, 31 janvier 2009

Il y a aussi des études faites en France  qui vont aussi dans ce sens.

Fromages au lait cru : amis ou ennemis pour notre santé ? Canal Académie, 5 novembre 2007

- pas de risque pour le consommateur de boire du lait dont il ne connaît pas la provenance (rappelez-vous du scandale avec le lait contaminé chinois)
- en cas de succès, la pratique risque de se répandre et permettre à un maximum de consommateurs de boire du lait cru

50 nouveaux distributeurs doivent être installés dans les semaines à venir sur le territoire national.

L’Echo du Tarn, e-midipyrenees.net, 26 février 2009


  • D’un point de vue écologique
- pas de transport ou très peu

Autre avantage prometteur d’avenir, le lait cru est une production protégée contre les effets de la mondialisation car il est nécessairement de distribution locale.

Légalisation de la vente de lait cru à la ferme de Carole Vachon

- possibilité de réutiliser les bouteilles
- moins de substances ajoutées


Points négatifs

- pourquoi choisir le parking d’un supermarché comme emplacement? Ce genre de produit devrait être accessible sur des lieux de vie, près des commerces de proximité, sur les places des marchés, près d’une boulangerie… Certains producteurs l’ont fait.

Un distributeur de lait cru en plein centre ville, Réussir, 21 novembre 2008

- c’est un produit naturel, ce qui est déjà pas mal, mais ce n’est pas forcément bio, notamment le producteur installé sur Albi, qui travaille avec de l’ensilage, dommage…

Lescure-d’Albigeois. Une machine distribue du lait frais La dépêche du 21/02/2009

Espérons que les prochaines installation seront dans cette démarche comme le tout premier à avoir tenté l’expérience en France.

Du lait cru bio en distributeur automatique public ! Autour du bio, 5 mai 2008

Quelques liens intéressants sur le lait cru

Real Milk

Campagne paysanne: Le lait cru



* fourrage, ici c’est en général du maïs broyé, que l’on met à fermenter sous une bâche pour le conserver