Je suis actuellement en pleine réflexion sur le potager.

Les quelques jours de beau temps que nous avons eu, m'ont permis de commencer à préparer une partie du potager avec la grelinette. Par la suite, j'ajouterai un peu de fumier de brebis et du compost pour enrichir la terre.

Ma grande réflexion du moment, c'est la technique d'arrosage.

L'année dernière, j'ai très peu arrosé le potager, le problème étant plutôt l'excès d'eau,..

Nous avons 1 puit à notre disposition et nous avons investi dans une pompe. Le problème est que lorsque l'eau arrive au bout du tuyau, elle est très froide et surtout il y a une forte pression que les légumes n'apprécient pas. Je suis obligée de maintenir le tuyau au sol sinon, c'est la douche assurée pour tout le monde!

J'ai un petit bassin à ma disposition, qui servait auparavant de grande jardinière. Je l'ai vidé et je pensais y stocker de l'eau à température ambiante pour les plants un peu fragiles.

En ce qui concerne le potager, je suis à la recherche d'une méthode d'arrosage un peu moins contraignante.

J'ai pensé aux rigoles d'irrigation, une technique utilisée dans les pays méditerranéens. On crée dans les interlignes du potager, une rigole que l'on irrigue. J'ai déjà vu mon oncle faire ça mais il habite dans l'Hérault. Est-ce que cette méthode est adaptée au climat un peu plus frais du Tarn? L'avantage, c'est que cette méthode ne coûte rien à la mise en place et est super simple.

Le goutte à goutte me demanderait un peu d'investissement et surtout, je ne suis pas sûre que cette technique soit adaptée à ma pompe qui assure un gros débit et je ne compte pas changer de pompe!

L'arrosage à l'arrosoir semble être la méthode idéale pour les spécialistes mais je n'ai pas encore de cuve de récupération d'eau assez grande pour y plonger un arrosoir entier

Mon père utilisait la technique de la bouteille d'eau pour arroser ses pieds de tomates. Il découpait le fond d'une bouteille en plastique et enfonçait le goulot (sans le bouchon) au pied du plant. Puis il remplissait les bouteilles chaque fois que c'était nécessaire. Cette méthode me plaît bien. Question: Est-ce qu'elle peut être utilisée pour les autres plants et pas seulement les tomates? Si j'adopte cette méthode, il va falloir que je récupère une quantité pas possible de bouteille en plastique, et oui, j'en utilise pas moi!

Peut-être que je pourrais combiner les 2 méthodes: bouteilles d'eau, rigoles.

A voir...